Intéressant

Qu'est-ce que l'intimidation à l'école, au travail? Pourquoi l'intimidation se produit-elle et comment la reconnaître? Est-il possible de faire face à l'intimidation et comment le faire?

Dans cet article, nous parlerons de ce qu'est l'intimidation et de la façon de la gérer.

L'intimidation est un phénomène qui existe depuis l'Antiquité. Dans le monde moderne, on le trouve de plus en plus souvent. Il est généralement admis que le harcèlement par les filles est perçu comme pire, car les filles développent toujours des méthodes sophistiquées de harcèlement, qui laissent nécessairement une empreinte psychique sur la victime.

Qu'est-ce que l'intimidation et pourquoi est-ce si dangereux?

Qu'est-ce que l'intimidation?

Le mot "bulling" nous vient de l'anglais et se traduit par "intimidation". Il s'agit d'un acte de violence, d'une agression agressive sous forme d'insultes et d'humiliations, ainsi que de lésions corporelles. La première étape commence par une ou deux personnes appelées bullers. Peu à peu, ils impliquent l’ensemble de l’équipe dans laquelle ils se trouvent. Lorsque cela se produit, l'intimidation se transforme en mobbing. Il s’agit déjà d’un «harcèlement moral» lorsque, par exemple, un nouveau venu entre dans la classe et que tout le monde commence à l’empoisonner. Une autre caractéristique du mobbing est qu'il utilise exclusivement des techniques psychologiques.

Pourquoi l'intimidation se produit: raisons

Pourquoi est-il impossible d'éradiquer un phénomène tel que l'intimidation? De plus, pourquoi est-ce plus courant? Ceci est précédé par un grand nombre de raisons et la première est la violence dans la famille du taureau, où il est lui-même victime. Ainsi, le désir d'humilier une personne apparaît à partir d'un complexe d'infériorité. Buller ne peut pas contrôler la violence à la maison, mais à l’école ou au travail, il est à son meilleur et gère la situation.

Il y a d'autres raisons à ce phénomène:

  • Puberté. Lorsque le corps est reconstruit et que les hormones "font rage", il y a beaucoup de testostérone et d'adrénaline dans le sang. Et cela provoque souvent une augmentation de l'agressivité. Quelqu'un peut y faire face, mais quelqu'un n'y parvient pas.
  • La tendance au sadisme. Elle peut aussi être causée par la violence, même si chez certains enfants, elle se manifeste très tôt et n’est pas toujours claire pour quelle raison.
  • Le désir d'être à l'honneur. Ensuite, une personne ne sait tout simplement pas comment attirer l'attention des autres et le fait de manière aussi sophistiquée.

Qui est la victime de l'intimidation et pourquoi?

Victime d'intimidation

Souvent, vous pouvez entendre la question: pourquoi mon enfant est-il soumis à des brimades et à des brimades? Il est extrêmement difficile de répondre à cette question. Très probablement, la réponse provient des causes du phénomène lui-même. Selon les statistiques, les enfants suivants tombent sous l’attention des bullers:

  • Les élèves qui ne suivent pas le programme scolaire n’étudient pas bien ou sont souvent malades
  • Les enfants surdoués, parce qu'ils sont différents des autres et se distinguent toujours
  • Enfants handicapés Les enfants malades et les personnes handicapées sont souvent victimes d'intimidation
  • Enfants d'enseignants. Encore une fois, puisque le parent est un enseignant, surtout si, dans la même école, l’enfant est empoisonné, il se démarque
  • Enfants de familles pauvres. Oui, un enfant peut être empoisonné parce qu’il ne s’habille pas bien, qu’il n’a pas d’argent, etc.
  • Représentants de minorités sociales ou d'autres nationalités
  • Les personnes avec une pensée inhabituelle, parce que leurs opinions et points de vue sont toujours différents
  • Professeurs préférés, parce que personne n'aime les crapauds

En règle générale, l'intimidation repose sur trois éléments: le persécuteur, la victime et les observateurs. Rarement, quand il y a aussi un défenseur. Les psychologues ont déterminé que l'envie, l'hostilité, un sentiment d'injustice et un désir d'affirmation de soi conduisaient à l'intimidation. Si le délinquant s'excuse, il ne s'agit que d'une petite partie, ce qui ne permettra pas de compenser l'expérience. Et puis, ce n'est que si les adultes ont reconnu l'intimidation et ont agi.

Qu'est-ce que l'intimidation: types

À quoi ressemble l'intimidation?

Les types d'intimidation sont divisés par exposition. Cela peut être une agression physique avec des lésions corporelles, ainsi qu'une pression psychologique. Cette division est en grande partie arbitraire, car causer des blessures physiques conduit à une amélioration de l'état mental. De plus, peu importe si un enfant ou un adulte est victime d'intimidation.

L'intimidation à l'école

Il s'agit de l'agression d'un ou plusieurs enfants après les autres. Il y a des moments où une classe entière en empoisonne un. Au début, cela arrive rarement, mais devient ensuite un phénomène régulier. Il existe deux types de violence à l'école:

  • Physique. Kick, pincer, donner des coups ou battre
  • Psychologique. Ensuite, les enfants menacent, insultent, intimident, étiquettent, déclarent un boycott, extorquent ou prennent des choses et de l'argent

Un autre type de harcèlement psychologique identifié récemment - le surintimidation. Ensuite, sur Internet, dans la mesure du possible, des insultes, des menaces, des intimidations, etc., commencent à être envoyées à l'enfant. Cette méthode diffère de la méthode traditionnelle en ce qu'elle est anonyme, ce qui aggrave encore l'état de la personne.

L'intimidation au travail

L'intimidation au travail

Il y a souvent des pressions de collègues. Bien entendu, les adultes se comportent différemment, pas comme les enfants, mais pas mieux. Ainsi, un bouc émissaire est souvent trouvé dans une équipe. Vous pouvez et devez faire face à l'intimidation et il y a plusieurs façons de le faire:

  • Améliorez votre professionnalisme et devenez indispensable. Alors personne ne dira que vous êtes incompétent
  • Ne soyez pas comme votre agresseur, car de cette manière, vous ne le provoquerez que vers de nouvelles humiliations. Laissez-le crier, insulte, jusqu'à ce que vous soyez fatigué et que vous restiez calme
  • Trouver des personnes partageant les mêmes idées et souffrant d'intimidation
  • Si tout échoue, vous pouvez vous tourner vers le manuel. Mais seulement dans ce cas, votre comportement peut ne pas être approuvé par l'équipe, car personne n'aime les pommes
  • Si la persécution ne s'arrête toujours pas, alors vous devriez demander un transfert dans une autre unité

L'intimidation dans la famille

Ce phénomène est également fréquent et les raisons sont cachées dans l'hérédité, ainsi que divers facteurs - économiques, sociaux ou médicaux. Il existe donc trois types d’intimidation dans la famille:

  • Physique. Risque systématique pour la santé - coups, blessures corporelles. Les adultes et les enfants sont exposés.
  • Sexy. Un enfant a une activité sexuelle adulte ou adulte sans consentement
  • Psychologique. La dignité d'un membre de la famille est dégradée, des injures volent dans sa direction. Un tel enfant commence à former des traits psychopathes.

Comment faire face à l'intimidation?

Comment faire face à l'intimidation?

Cette question inquiète sérieusement chaque psychologue, chaque directeur d’école, etc. Le fait est que lorsque tout a initialement fermé les yeux et que la situation a pris de l'ampleur, il est extrêmement difficile d'éliminer l'intimidation. Le seul moyen est de faire de la prévention et de mettre fin à la violence dès le début. Les conséquences seront alors très minimes.

Les bullers sont souvent des enfants de familles dysfonctionnelles et c'est pourquoi la correction du comportement et le travail avec des adultes constituent le moyen le plus important de lutter contre l'intimidation.

Comment reconnaître l'intimidation: les signes

Avant d'affronter l'intimidation, il faut apprendre à l'identifier. Dans chaque cas individuel, les parents doivent noter que tout ne va pas bien pour l'enfant, l'enseignant doit observer l'atmosphère dans la classe et le responsable doit surveiller l'équipe. Seule une attitude prudente nous permet d'identifier le harcèlement à un stade précoce et de minimiser ses conséquences. Si nous parlons d’intimidation d’enfants, vous devez faire attention aux points suivants:

  • L’enfant se tient à l’écart de tout le monde, ne communique avec personne et est contrarié
  • L'élève commence à tomber malade souvent. En règle générale, cela est dû aux manifestations psychosomatiques. C’est-à-dire que la frustration et la dépression provoquent un rhume
  • L'élève est toujours seul à la réception et les autres ne veulent pas s'asseoir à lui
  • À la pause, un groupe de gars a évidemment prévu quelque chose et il est clair que ce n’est pas bon
  • Dans la salle à manger, vous pouvez voir comment un élève achète de la nourriture à un autre. Cela est particulièrement évident lorsque des enfants de l'école primaire ou de la classe moyenne achètent de la nourriture pour les lycéens.
  • Les parents remarquent que l'enfant a commencé à demander plus souvent de l'argent, mais l'enseignant dit que rien n'est requis
  • L'enfant est constamment déprimé et va à l'école à contrecœur

Comment aider un enfant victime d'intimidation?

Comment aider un enfant?

Il y a plusieurs façons de faire face à l'intimidation, et l'enfant devrait en parler pour qu'il puisse surmonter cette intimidation.

Méthode 1. Recueillir ses avantages

Quand un enfant est victime d'intimidation, son estime de soi n'est plus nulle part. Alors essayez avec lui d’écrire sur papier ses bonnes qualités qui aideront à se démarquer. Ainsi, lorsqu'un enfant rencontrera des délinquants, il se souviendra de ses qualités et, éventuellement, utilisera quelque chose.

Bien sûr, tout n'est pas si primitif. Par exemple, si un enfant était insulté et qu'il pensait être intelligent, cela ne fonctionnerait pas. Le fait est que, connaissant leurs mérites, l'enfant ne se considérera plus comme inutile. Et cela affecte grandement le comportement lors des conflits.

Méthode 2. Mur imperméable

Demandez à l'enfant d'imaginer qu'il est entouré d'un mur infranchissable et que son contenu est généralement sans importance. Eh bien, rien n'est entendu! Alors, laissez quelqu'un crier, humilier et gronder - vous êtes derrière le mur. Vous pouvez même mettre des écouteurs dans vos oreilles et prétendre que vous écoutez de la musique.

Beaucoup pensent que cela incitera le délinquant à retirer ses écouteurs. Mais peu importe comment. Si vous faites cela avec dignité, l'adversaire est tout simplement perdue. Bien que les conseils ne conviennent pas à tout le monde. Ici, vous avez besoin d'une bonne exposition.

Méthode 3. Problèmes du délinquant

Que faire si un enfant est victime d'intimidation à l'école?

Invitez l’enfant à imaginer que tous les propos du délinquant visent ses problèmes personnels. Habituellement, lorsqu'une personne est adéquate, un tel comportement ne se produit pas. Ensuite, l'enfant commencera à regarder la situation de l'autre côté et cessera d'être nerveux.

Tout fonctionne comme des chiens ici. Quand une personne est nerveuse, elle transpire et le chien le sent et se sent supérieur. En conséquence, elle attaque. Aussi avec des gens. Lorsque l'enfant n'est plus nerveux, l'adversaire le ressent et n'attaque pas. Ou le fait, mais pas avec autant de confiance qu'auparavant.

Méthode 4. Éléphant à la peau épaisse

L'auto-hypnose est déclenchée ici. Vous pouvez répéter dans votre tête: "Je suis un éléphant, j'ai la peau épaisse, peu importe ce que les autres parlent là-bas, ça rebondit toujours." Nul besoin de penser constamment aux insultes, car plus il y a d'expériences, plus le buller est intéressant.

Méthode 5. Apprenez à votre enfant à répondre aux fentes

Par exemple, le délinquant dit: «Tu es effrayante» et la fille lui a répondu: «Et tu es si mignonne." Autour de la même chose, vous pouvez répondre à de nombreuses déclarations.

Le but est d'avoir la peau épaisse et de repousser le coupable afin qu'il ne puisse pas pénétrer profondément. Si vous le permettez, vous commencerez à croire ce qui a été dit et à devenir un joueur intimidant.

Méthode 6. L'essentiel n'est pas la victoire

Ridicule à l'école

Jouez plus souvent avec vos enfants dans différents jeux d’équipe. Ils doivent apprendre que le principal est de ne pas être un gagnant. Parfois, vous pouvez perdre.

Méthode 7. Que cela se réalise

L'enfant doit se réaliser et former ses forces. Par exemple, vous pouvez l'envoyer dans un cercle qu'il aime, où il peut augmenter son estime de soi.

Intimidation - de quoi ne peut-on pas parler?

Souvent, lorsque les enfants commencent à être victimes d'intimidation à l'école, les enseignants eux-mêmes sont à blâmer. Ils peuvent même provoquer inconsciemment des enfants à l’intimidation. Par exemple, quand une conversation sur la propreté intervient, l'enseignant rappelle à tout le monde de bien paraître, mais certains Petrov sont désordonnés. Pensez à la réaction de la classe? Bien sûr, ils vont rire. Après tout, les adultes s’y autorisent et les enfants les copient.

Les parents doivent également faire attention à leurs déclarations. C'est-à-dire que vous ne devriez pas dire à l'enfant qu'il est coupable ou ne ressemble pas du tout à ça. Donc, les parents sont avec les délinquants et l'enfant se sent seul. En outre, ne dites pas quelque chose avec ses amis.

N'allez pas immédiatement chez le professeur, car c'est lui qui pourrait provoquer tout ce qui se passait. Que fera-t-il après avoir parlé avec ses parents? Il suffit de demander aux autres de ne pas toucher l'élève. Et cela ne fera qu'empirer la situation. Dans ce cas, il est préférable de parler avec les parents de l'enfant empoisonné.

Il arrive également que les enseignants eux-mêmes, pour une raison quelconque, n’aiment pas l’enfant. Par exemple, elle a des problèmes relationnels, elle s’est accrochée à votre fils et ne l’empoisonnera pas. Vous pouvez donc parler avec l'enseignant, mais si rien ne change en moins d'un mois, il est préférable de passer dans une autre école.

Prévention de l'intimidation - comment prévenir l'intimidation dans l'équipe?

Bowling Prévention

Dans les écoles, la prophylaxie de l'intimidation devrait être réalisée grâce aux efforts de tous les enseignants et parents. Tous les enseignants, l'administration et les parents sont impliqués. Dans ce cas seulement, le résultat peut être réussi. Les mesures préventives d’intimidation sont les suivantes:

  • L’école crée des conditions spéciales qui ne permettent tout simplement pas à un tel phénomène de se manifester.
  • Si des brimades se produisent, des mesures urgentes sont prises - la victime et le délinquant sont séparés pour réduire l’interaction des deux.
  • Un travail éducatif est effectué avec les enfants pour renforcer leur personnalité et leur permettre de résister à l'agression.
  • Les formes d'intimidation existantes au sein de l'institution sont déterminées
  • Enseignant et questions de classe discutées
  • Lorsque l'intimidation se produit, une conversation doit être menée avec le buller et ses parents
  • Le comportement destructif est sujet à des ajustements, et le travail est également effectué avec ses parents

Quelles sont les conséquences de l'intimidation - quel est le danger?

Conséquences de l'intimidation

L'intimidation laisse toujours une marque sur la psyché. De plus, non seulement la victime l'a. Oui, elle est la partie touchée et les conséquences peuvent varier en fonction de la durée de l'intimidation. Fondamentalement, il existe des violations telles que: faible estime de soi, statut établi de "victime", ainsi que divers types de névrose, de phobie et de désordre. À propos, il y a beaucoup de suicides parmi ces victimes.

Vous ne devriez pas penser que les bullers ne s'attendent pas à des conséquences. Quand ils grandissent, ils regardent souvent en arrière et ne peuvent pas se débarrasser de la culpabilité et de la honte. Cela les accompagne toute leur vie, mais rien ne peut être fait. Une telle empreinte ne permet pas de vivre pleinement et de profiter de la vie, car dans les pensées une personne essaie toujours de réparer quelque chose. Cependant, parmi les bullers, nombreux sont ceux qui deviennent des personnalités criminelles et continuent de se livrer à des brimades, mais de manière plus dangereuse. La responsabilité de l'intimidation est toujours présente et les actions des bullers peuvent être punissables pénalement. Cela doit être rappelé.

Il existe une telle catégorie en tant qu'observateurs. Ils regardent l'intimidation, mais ne font rien. Une telle politique est coûteuse pour les victimes, mais dans l’âme de l’observateur aussi, tout est chamboulé. Après tout, sa conscience est émoussée, sa voix intérieure reste indifférente et il n’ya ni sympathie ni compassion en lui, car, en raison de la réaction protectrice, ces sentiments s’atrophient.

Loading...